Le 23 juin 1912 naissait un des ‘pères fondateurs’ de l’IA (et bien plus), Alan TURING

Share
Print Friendly, PDF & Email

Alan_Turing_az_1930-as_években

Alan Turing (né le 23 juin 1912 à Londres et décédé le 7 juin 1954 à Wimslow, Cheshire) était un mathématicien et logicien britannique qui a apporté des contributions majeures aux mathématiques, à la cryptanalyse, à la logique, à la philosophie et à la biologie mathématique, ainsi qu’aux nouveaux domaines appelés plus tard informatique, sciences cognitives, intelligence artificielle et vie artificielle.

Il est particulièrement connu pour ses travaux, à Bletchley Park, liés au déchiffrement du système de chiffrement allemand, la machine Enigma ; des cryptanalystes polonais avaient déjà ‘craqué’ une version antérieure de ce système (avant le déclenchement de la guerre) et ces travaux serviront de base pour les travaux de Turing et son équipe sur la nouvelle version. Ces travaux ont permis aux services de renseignements alliés d’obtenir des renseignements vitaux sur les opérations allemandes.

Bombe-Rebuilld

Après la guerre, Alan Turing se consacra au développement informatique. Son concept théorique précoce de machine universelle de Turing avait exercé dès le départ une influence fondamentale sur le projet d’ordinateur. Ses principales contributions au développement de l’ordinateur ont été la conception d’un système d’entrée-sortie – utilisant la technologie de Bletchley Park – et la conception de son système de programmation. Il a également rédigé le tout premier manuel de programmation utilisé dans le 1er ordinateur électronique commercialisé en 1951, le Ferranti Mark I.

Turing est l’un des pères fondateurs de l’intelligence artificielle et des sciences cognitives modernes, et il a été l’un des premiers à défendre l’hypothèse selon laquelle le cerveau humain est en grande partie une machine à calculer numérique. Selon sa théorie, le cortex à la naissance est une « machine non organisée » qui, grâce à l' »entraînement », s’organise « en une machine universelle ou quelque chose d’approchant ». Turing a proposé ce qui est devenu par la suite le test de Turing comme critère pour déterminer si un ordinateur artificiel pense (1950).

À partir de 1951, Turing a travaillé sur ce que l’on appelle aujourd’hui la vie artificielle. En 1952, il a publié « The Chemical Basis of Morphogenesis », décrivant certains aspects de ses recherches sur le développement de la forme et du modèle dans les organismes vivants.

Au milieu de ce travail révolutionnaire, Turing est découvert mort dans son lit, empoisonné au cyanure.


Pour aller plus loin :

https://www.britannica.com/biography/Alan-Turing/Computer-designer

https://fr.wikipedia.org/wiki/Alan_Turing

People of Science with Brian Cox – Dame Wendy Hall on Alan Turing

Share

Laisser un commentaire