Les ondes 'GSM' n'ont pas d'effet 'avéré' sur la santé

Share
Print Friendly, PDF & Email

En ce 15 octobre 2013, l'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (FR) ) a publié son nouveau rapport relatif à la mise à jour de l'expertise "Radiofréquences et santé".

La conclusion générale que l'on peut tirer de ce rapport de plus de 450 pages, c'est que les ondes dites GSM (en gros, les ondes radio entre +/- 800 MHz et +/- 3 ou 5 GHz) n'ont pas d'effet avéré sur la santé ! Si des effets bilogiques sont parfois constatés dans certaines circonstances, rien ne permet de conclure que des effets 'sanitaires' pourraient exister. Ce rapport qu, dans ses annexes, détaille les techniques de communications sans fils actuelles et émergentes (telle le futur du Wi-Fi), analyse également d'autres rapports tels la méta-étude 'Interphone' ou encore le rapport Bioniative 2012 en pointant les points forts et faibles de ce type de rapport ; apparemment, seules 20% des études concluant à un risque potentiel des ondes GSM auraient été réalisées en suivant une stricte méthodologie.

Le rapport émet également des recommandations que l'on peut résumer ainsi : même si il n'y a pas de risque sanitaire avéré, il est conseillé de limiter l'exposition aux ondes électromagnétiques de type 'GSM'. Pour rappel, l'intensité moyenne du rayonnement reçu des antennes fixes est très nettement inférieur (10 – 100 fois, voire plus) que celle reçue à partir du téléphone mobile …

 

Pour continuer votre information : le rapport de l'ANSES relatif à la mise à jour de l'expertise " radiofréquences et santé"

                 

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *