OMS : GSM potentiellement cancerogène ?

Share
Print Friendly, PDF & Email

En date du 31 mai 2011, l’IARC (International Agency for Research on Cancer) a décidé de placer l’utilisation du GSM dans la catégorie des produits/comportements qui des cancérigènes possibles (Groupe 2B de la nomenclature). Cette décision a été prise avec l’examen de nombreuses études relatives à l’utilisation du GSM et son éventuelle causalité dans le déclenchement de certains types de cancers ; en particulier les cancers du cerveau. Diverses études menées, en particulier dans le cadre de la méta-étude INTERPHONE, indiquent une proportion plus élevée de gliomes pour les ‘gros’ utilisateurs de GSM (plus de 30 min par jour depuis 10 ans) que dans l’échantillon de référence. Ces études ne sont pas concluantes mais, comme elles ne peuvent être rejetées pour des raisons d’incohérence ou autres, elles doivent être prises en considération, ce qui justifie la décision de l’IARC.

Cette classification ne signifie en rien que l’usage du GSM est cancérigène, simplement qu’un tel risque pourrait exister et qu’il est nécessaire de faire des recherches complémentaires et prendre des mesures pour limiter l’usage des GSM tant que des résultats complémentaires ne sont pas obtenus. Il faut noter que les émissions des antennes GSM et des appareils Wi-Fi n’ont pas été incluses dans cette catégorisation.

Pour ‘la petite histoire’, le café a été ajouté à ce même Groupe 2B (cancérigène possible) il y a déjà 20 ans (oui, en 1991) sans que cela émeuve les autorités sanitaires, pourquoi l’usage du GSM provoque-t-il autant de réactions en tous sens ?

 

Pour continuer votre information :

Le communiqué (en Anglais) de l’IARC dd 31 mai 2011

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) – les champs électromagnétiques

Téléphones mobiles cellulaires et stations relais: Les risques pour la santé, arguments scientifiques et conseils pratiques

 

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *